Fred Turner, aux sources de l'utopie numérique